Conseil de culture pour jardin sec - pépinière de l'armalette

 

informations fournies dans notre catalogue sont issues de nos observations des plantes testées dans notre pépinière. Celles-ci sont arrosées uniquement à la plantation et l’entretien se passe sans aucun arrosage. La culture de ces mêmes plantes dans d’autres conditions modifie leur comportement : leur développement, la durée de la floraison, leur tenue au sec…

 

1/ La préparation du sol

La préparation du sol consiste en un bêchage profond, équivalent à un fer de bêche et a l’extraction des racines de plantes vivaces comme le chiendent. 
Un apport de compost peut être réalisé, mais attention, cela ne convient pas toujours aux plantes xérophytes. Celles-ci en sol trop riche ont une croissance trop rapide. Si ce n’est pas le cas, elles peuvent aussi prendre un port très étiolé et se coucher au moindre coup de vent et de pluie un peu fort. Il vaut mieux ne rien rajouter au sol et garder les cailloux. La plupart de nos plantes apprécient les sols bien drainé et aéré. Réalisez une cuvette autour de la plante pour faciliter l'arrosage des premiers temps. 

2/ Les distances de plantation, et l’exposition

Les distances de plantation sont indiquées dans le catalogue. Celles-ci peuvent varier en fonction du mode de culture, du climat, de la qualité du sol. Ces espacements sont le fruit de nos observations à la pépinière.
Plus on connaît ses plantes plus il est facile de les placer au bon endroit pour un meilleur résultat.

 

3/ La meilleure époque de plantation

La meilleure période de plantation est l’automne dès que les premières pluies se sont manifestées et jusqu’au printemps. Si vous ne pouvez pas arroser vos plantes pendant l’été, préconiser la plantation à l'automne. À cette époque, le sol est chaud, les températures sont ni trop chaudes ni trop froides. Plantez lorsque le sol est ressuyé, ni trop humide ni trop sec.

 

4/ Comment arroser

Après la plantation, il est important d’arroser les plantes nouvellement installées. Cet arrosage a pour but de tasser la terre autour de la plante et de la mettre en contact avec les racines, en supprimant les poches d’air. Réalisez tant que possible une cuvette au pied de chaque plante.
Remplissez cette cuvette avec beaucoup d’eau d’un coup pour qu’elle pénètre profondément dans le sol. Ainsi les racines iront chercher le plus loin possible l’humidité, et la plante sera plus résistante à la sècheresse.
Pour les plantes vivaces plantées à l’automne ou durant l’hiver, aucun arrosage n’est nécessaire. Pour les plantes installées au printemps un suivi des arrosages une fois par semaine ou tous les quinze jours pendant l’été sera indispensable.
Pour les arbustes, un suivi hebdomadaire des arrosages le premier été suivant la plantation est nécessaire afin de permettre à l’arbuste de s’installer. La seconde année, les arrosages pourront être plus espacés, au rythme d’un tous les quinze jours, surtout pendant les mois d’été

 5/ Soins

Le désherbage des jardins sans arrosage est relativement simple. Pour les plantes vivaces, un désherbage annuel à la fin de l’hiver évite que les herbes indésirables prennent le dessus sur celles-ci.